Dans quelques heures, ce sera la Saint-Torê…

Ah non, pas cette année, pour cause de crise sanitaire.

Voici son histoire racontée en format Pecha Kucha.

6'40" pour vous révéler quelques secrets du culte torê-bachique.


Dès le 19e siècle, alors que l’Université de Liège est bien jeune, on constate diverses périodes d’accalmie folklorique. En expliquer les raisons par des éléments extérieurs spécifiques est complexe. Tant la crainte révolutionnaire de 1848, les crises sanitaires (épidémies de choléra) de 1848 et de 1853–54, la guerre franco-allemande de 1870 ou encore la crise économique (et la révolte sociale) de 1886 ne semblent pas avoir d’impact sur le folklore et son organisation.

Toute autre chose est la situation de l’Université de Liège et de ses étudiants durant la Première Guerre Mondiale. Mobilisés, un grand nombre d’étudiants Liégeois paieront de…


Cette DPR logement réserve quelques bonnes idées. Relevons notamment la fin de la référence inutile à 10 % de logement public par commune. L’objectif de tendre vers 10% à l’échelle de la Wallonie et des bassins de vie est nettement plus raisonnable, d’autant que les négociateurs s’engagent à l’adoption, à terme, d’un schéma de développement régional du logement, outil d’aide à la prise de décision, afin d’identifier les zones d’implantations prioritaires.

Il est clair que faire du logement dans certaines communes mal desservies par les transports en commun ou offrant peu d’emploi revenait à devoir attribuer une voiture en même…


Les menaces ont profondément évolué ces dernières années, elles se sont aussi multipliées et se font sentir sur la défense de l’espace euro-atlantique et sur notre sécurité au sens large, dans notre pays ou à l’étranger. Analyser notre situation sécuritaire actuelle à l’aune uniquement des menaces diplomatiques et militaires classiques serait une erreur. Les conflits d’aujourd’hui sont de nature asymétrique et hybride.

Des puissances comme la Chine ou la Russie ont réémergé ; elles proposent un modèle idéologique alternatif autoritaire et moins soucieux des droits de l’homme que le modèle démocratique et libéral transatlantique. La pression migratoire provenant d’Afrique et…


A l’occasion du 70e anniversaire passé un peu inaperçu de la première Saint-Torê (15 février 1949), l’AGEL renoue avec une tradition vieille de 130 ans au moins.

J’ai déjà pu évoquer, dans un autre article, la tradition des cortèges de la mi-carême, ancêtre de la Saint-Torê crée par André Fievet et Pol Dehousse au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

Ecoeuré par le fanatisme anticlérical et le « minimalisme » folklorique de la Saint Verhaegen des étudiants de l’Université Libre de Bruxelles, André Fiévet, Président de la Commission Folklorique annexée à l’Association Générale, lança l’idée d’une fête estudiantine à l’Université…


Il m’a été conté, ces dernières semaines, des pratiques excrémentielles qui ne relèvent pas du folklore estudiantin. Certes, j’ai connu durant ma vie estudiantine de tels comportements, mais l’expérience me permet aujourd’hui d’en mesurer l’absurdité. Cette période de dépucelage des pennes me semble idéale pour rappeler quelques éléments historico-folklorique et redire combien une penne — et son propriétaire — se respectent.

« Tout le monde présent ! Fermez la porte ! » a crié la voix grave et éraillée d’un ancien. « Nous allons faire le baptême des casquettes ! ». Le « pompier » remplit les verres. On verse la Munich mousseuse dans les nouveaux couvre-chefs, qu’on va ensuite tremper dans un sceau commun. Quand tous l’ont fait, le baptême est terminé. A lieu alors le serment au drapeau. Chacun tient d’une main les plis de l’étendard et jure fidélité à cet emblème.

Voilà la description de cette cérémonie du baptême à la fin du 19e siècle : à l’origine…


Intervention de Michel PETERS, Président de la SWL le mercredi 21 novembre 2018 au Bois du Cazier à Marcinelle dans le cadre de la Journée du secteur du logement public wallon.

Mesdames, Messieurs, en vos grades et qualités,

J’ai l’honneur d’ouvrir cette journée consacrée au secteur, un moment somme toute traditionnel dans l’agenda de notre institution, un événement annuel qui permet de réunir le temps d’une journée l’ensemble des acteurs du logement public : les sociétés de logement de service public, la Société Wallonne du Logement dans toutes ses composantes (CA, DG, IG, Directeurs, personnel), les représentants de l’Association Wallonne des Comités Consultatifs de Locataires et de Propriétaires (AWCCLP) ; plus quelques invités comme un représentant de la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale, notre équivalent institutionnel à Bruxelles.


Le rapport de la commission d’enquête « attentats » dresse un ensemble de recommandations liées à la lutte contre la radicalisation.

La Ville de Liège ne peut se permettre d’être à la traine dans ce domaine, car elle doit assurer la sécurité de ses citoyens, à l’instar des autres villes.

Sur le territoire liégeois, une cinquantaine de faits liés au terrorisme ont été déclarés ces deux dernières années. Il est fondamental de continuer les efforts. La « Task Force » locale mise en place depuis 2014 est un bel exemple du volontarisme de la ville, mais ce n’est pas suffisant.


Certains ne veulent pas l’admettre, mais le commerce au Centre se porte mal. De nombreuses cellules commerciales sont vides. La rue Haute-Sauvenière, à titre illustratif, est abandonnée de tout commerce.

LE MR POUR LIEGE propose la mise en place d’une Société de développement commercial.

Constituée librement par les commerçants, elle est administrée par un conseil composé de commerçants et d’un nombre très réduit de politiques (nous suggérons un membre de la majorité et un de l’opposition) et de représentants des comités de quartiers car leur délimitation est souvent plus réduite. La participation citoyenne est indispensable à la réussite du projet.


Poursuivons dans l’exposé des propositions du MR POUR LIEGE, cette fois en matière d’environnement et de propreté.

Ce qui suit n’est qu’une partie de nos propositions que vous pouvez retrouver sur https://pour.be/liege

Liège est une ville où il fait bon vivre grâce à ses habitants qui lui donnent cette atmosphère si particulière. La qualité de vie, en revanche, dépend de son environnement, écologique, urbain, esthétique et sanitaire, pour lequel le MR se veut exigeant.

Notre action se déroulera sur deux plans, distincts et complémentaires : la propreté et la sauvegarde de l’environnement.

Nous ne pouvons nous résigner à la malpropreté de notre Cité. Mener une politique environnementale efficace repose sur le soutien de tous les citoyens. Notre axe majeur est donc la sensibilisation aux enjeux environnementaux.

La commune, pouvoir de proximité, doit…

Michel Péters

Président du Conseil d'Administration de la Société Wallonne du Logement

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store